Quand l’art urbain devient une attraction touristique à Manaus

Mamaus-street-art-heliconia-header

Un séjour à Manaus inclut forcement la visite de son magnifique opéra, du joli centre historique et du marché couvert.
Mais pourquoi ne pas sortir des sentiers battus, et partir à la découverte des plus belles manifestations de l’art urbain?

Disséminées dans toute la ville, les fresques sont à l’image de la culture brésilienne, colorées, exhubérantes et dynamiques. Leur point commun : l’expression d’une identité régionale très forte.

Fiers de l’Amazonie et de ses richesses, soucieux de les protéger, la grande majorité des artistes manauaras se servent de l’espace public pour véhiculer des messages humanistes et écologiques, en mettant en avant la faune et la flore mais aussi les tribus indiennes dont la culture et le mode de vie sont sans cesse menacés.



copyright no amazonas e assim

 

Rai Campos par exemple. A 24 ans, il est un des graffeurs les plus prolixes de Manaus. Amoureux fou de la nature en géneral et de l’Amazonie en particulier, défenseur acharné des peuples indiens, il se sert de son art pour tenter de provoquer une prise de conscience chez les passants.

Le choix des sujets, portraits d’indiens notamment, mais aussi l’utilisation constante du vert symbole de la forêt, jusqu’au choix de son nom d’artiste, Raiz, qui signifie racines, tout chez ce jeune graffeur révèle l’intensité de son engagement.

Mamaus-street-art-heliconia (5)


Mamaus-street-art-heliconia (6)

Fort des mêmes convictions, Rogerio Arab est le précurseur du streetart à Manaus, et depuis 1994 mèle iconographie indienne, motifs géométriques et codes urbains pour embellir les murs de la ville.
Mamaus-street-art-heliconia (2)
Raiz, Arab, ainsi que plusieurs autres graffeurs de Manaus, dont la popularité commence à dépasser les frontières, bénéficient depuis quelques années d’un terrain de jeu grandissant, et c’est en toute sérénité qu’ils peuvent désormais embellir murs et facades de la ville, grace à de nombreux contrats avec entreprises et services publics.

Tapajos

En août 2016, c’est au tour de la mairie de conclure un partenariat avec plusieurs groupes de graffeurs, pour, selon le maire, «transformer Manaus en musée à ciel ouvert ».

Dans un premier temps, plus de 2000 m2 de murs ont été nettoyés et réparés pour accueillir les oeuvres collaboratives d’un collectif composé entre autres de Arab et Raiz, autour du thème… de la préservation de la nature.

Le résultat est sublime, et l’une des fresques, le long d’un viaduc, a été distinguée en septembre dernier par le site graficamectiza.com, qui rassemble des photos de street art en amérique latine.

Mamaus-street-art-heliconia (7)
Mamaus-street-art-heliconia (1)
Mamaus-street-art-heliconia (6)
OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Aujourd’hui, se ballader dans Manaus, c’est découvrir un art vivant, vibrant et surtout fort d’une conviction que résume parfaitement Raiz :

« Il faut rappeller au habitants des grandes villes qu’il faut prendre son temps et vivre en harmonie avec la nature qui nous héberge ».

Un peu le message de notre agence em somme!

Autheur : Magali Koppe

Les champs avec une * sont obligatoires
Nous avons besoin de votre numéro de téléphone pour que l'un de nos conseillers vous appellent afin de mieux connaître vos besoins et qu'ils puissent vous proposer le séjour le plus adapté à vos envies.